Paris,
26
Janvier
2015
|
00:00
Europe/Paris

Toulouse : un intérêt certain des opérateurs retail malgré un contexte économique en berne

Dans le cadre de la parution de son étude annuelle « Les commerces en France », CBRE France revient sur les 9 premiers mois de l’année pour analyser l’évolution du marché du retail à Toulouse.

Une ville riche de projets urbains

Malgré des délais de négociations et des prises de décisions rallongés, ainsi que des écarts de plus en plus creusés entre les meilleurs emplacements et les localisations secondaires, Toulouse parvient à sortir son épingle du jeu. En effet, les emplacements « prime » conservent des valeurs locatives aussi élevées.

En plein essor, le marché périphérique reste stable et le centre-ville regorge de projets urbains qui se voient couronnés de succès. La mise en place du plateau piétonnier et l’implantation de grandes enseignes internationales telles que Primark, dont l’ouverture est très attendue en 2015, ont dynamisé la fréquentation et l’attractivité de la ville rose.
 

Les valeurs locatives à Toulouse

 

> Retrouvez l’étude complète sur « les commerces en France »  

Grégoire Haizet, Directeur Investissement Retail de CBRE
« 3,6 milliards d’euros d’engagements en commerces ont été recensés sur les 9 premiers mois de 2014 en France. Cela représente 25 % de l’investissement global, soit un niveau historiquement élevé »,  indique Grégoire Haizet, Directeur Investissement Retail de CBRE. « Grâce à un premier semestre exceptionnel, marqué par deux méga-deals, ce chiffre apparaît en progression de 85 % sur un an. Et au vu des négociations en cours, le résultat annuel devrait approcher les 7 milliards d’euros, établissant un nouveau record absolu ».
Grégoire Haizet, Directeur Investissement Retail de CBRE