Paris,
26
Janvier
2015
|
00:00
Europe/Paris

Marseille : une demande peu active et des enseignes en veille

Dans le cadre de la parution de son étude annuelle « Les commerces en France », CBRE France revient sur les 9 premiers mois de l’année pour analyser l’évolution du marché du retail à Marseille.


Le commerce marseillais marqué par les Terrasses du Port

L’événement commercial de l’année 2014 est sans conteste l’ouverture des Terrasses du Port. En favorisant leur implantation dans ce centre commercial, les enseignes ont affecté la fréquentation du centre-ville de la cité phocéenne.

Pour renforcer son attrait, le centre-ville marseillais a donc misé sur la requalification de la rue Ferréol et de la rue Paradis qui restent des axes « prime » privilégiés.

Les divers mouvements observés ont ainsi permis de confirmer une stabilité des valeurs locatives.

Néanmoins, au regard du contexte économique et d’un marché commercial local encore flou, les enseignes restent dans une position attentiste et les demandes demeurent peu actives. La question centrale est de comprendre l’évolution de la commercialité des différentes rues. Les enseignes cherchent à connaître quels seront les rues/projets de demain parmi les diverses projets en cours ou prévus.

Les valeurs locatives à Marseille

> Retrouvez l’étude complète sur « les commerces en France »

Grégoire Haizet, Directeur Investissement Retail de CBRE
« 3,6 milliards d’euros d’engagements en commerces ont été recensés sur les 9 premiers mois de 2014 en France. Cela représente 25 % de l’investissement global, soit un niveau historiquement élevé. Grâce à un premier semestre exceptionnel, marqué par deux méga-deals, ce chiffre apparaît en progression de 85 % sur un an. Et au vu des négociations en cours, le résultat annuel devrait approcher les 7 milliards d’euros, établissant un nouveau record absolu ».
Grégoire Haizet, Directeur Investissement Retail de CBRE