27
Novembre
2013
|
00:00
Europe/Paris

Les Matchs by CBRE : CBRE publie un nouveau match dans lequel Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt se confrontent.

CBRE publie son troisième match de communes tertiaires. Aujourd’hui c’est la confrontation entre Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt,


Quelle est la ville la plus dynamique, la plus recherchée par les entreprises ?


Tous les chiffres sont issus des bases CBRE et des dernières données de l’INSEE.


Aurélie Lemoine, Directrice des Etudes, analyse :


« L’attractivité des 2 communes n’est pas en question. Il s’agit de marchés tertiaires établis, accessibles, proposant des offres et des environnements de travail de qualité. Il s’agit de territoires proches en termes de densité d’emplois ou même de loyers de bureaux… Les spécificités sectorielles existent mais ne sont pas un frein à l’implantation. Certes Issy les Moulineaux a connu un accroissement de son parc tertiaire important au cours des 10 dernières années quand Boulogne Billancourt construisait moins et son taux de vacance est aujourd’hui plus faible. Mais le futur de ces 2 marchés n’est pas engagé, notamment au vu des nombreux programmes en cours de réalisation à l’image de ceux de la parcelle Est du Trapèze à Boulogne ou encore des projets envisagés tel que celui du Pont d’Issy. Ils ne peuvent que continuer à s’accroître et renforcer leur poids dans le marché francilien, poids déjà significatif, chacun avec leurs atouts. Leur positionnement est clair : conserver un tissu d’entreprises fidèles et attirer des utilisateurs, notamment parisiens, en quête de modernité, d’efficacité et/ou d’économies. Dans ce combat, c’est surtout l’implantation d’origine des entreprises en question qui fera la différence car on sait qu’elles ont souvent tendance à privilégier les couloirs de transports directs existants depuis leur point de départ pour choisir leur point d’arrivée ! »


Laissez-vous guider par nos 2 spécialistes :


Caroline Madelin, Bureaux IDF Sud, définit son marché :


« La réputation d’Issy les Moulineaux n’est plus à faire ! Cette ancienne banlieue ouvrière est parvenue à convertir ses friches industrielles en quartier d’affaire. Grâce à son maire emblématique, Issy les Moulineaux a su attirer nombre de sièges sociaux. L’offre immobilière de qualité et la diversité des transports en commun, constituent une réelle opportunité et alternative à Paris ou à la Défense, et notamment dans la perspective du Grand Paris. »


Edouard Barbas, Bureaux IDF Ouest, conclut :


« Boulogne est le 1er marché du Croissant Ouest et se positionne comme une concurrente de La Défense. Des immeubles neufs labélisés sont proposés à des niveaux de charges moins élevées et leur conception fait place à moins de verticalité. Boulogne constitue ainsi le 3ème pôle tertiaire d’Ile-de-France derrière Paris et La Défense.


Boulogne est notamment la terre historique des médias, ce qui vaut au quartier du Point du Jour / Berges de Seine le surnom de « media land ». Il s’agit plus globalement d’un marché très dynamique (le nombre de transaction est le plus élevé de la région en dehors de Paris) grâce à la forte concentration de PME. La diversité des types d’immeubles proposés aux utilisateurs, une vie de quartier animé ainsi qu’une desserte assurée par 2 lignes de métro sont autant d’atouts venant renforcer son attractivité tertiaire.


Si lors de leurs choix d’implantation les grandes entreprises s’intéressent à la fois à Boulogne et Issy-les-Moulineaux, c’est moins le cas pour  les PME qui restent davantage attachées à Boulogne.»


Match 3


Détail des sources :



  • Le nombre d’entreprises : INSEE 2011

  • Le nombre de salariés : INSEE 2010

  • Le pourcentage de cadres : INSEE 2010

  • Le revenu moyen : IRCOM 2011 (revenus 2010)

  • Immeubles HQE en cours et certifiés : Certivéa

  • Le nombre de restaurants : INSEE 2012

  • Le nombre d’hôtels : INSEE 2013