Paris,
07
Janvier
2015
|
00:00
Europe/Paris

Les directeurs de CBRE réagissent à la parution des indicateurs de marché du 4ème trimestre 2014 par Immostat

Nicolas Verdillon, Directeur du Capital Markets :

« Avec plus de 7,8 milliards d’euros échangés sur les 3 derniers mois, l’année se termine sur les chapeaux de roues pour l’investissement et permet à 2014 de retrouver le niveau d’engagements atteint en 2006. Avec plus de 22,6 milliards d’euros engagés en immobilier d’entreprise banalisé en France, c’est la confirmation du niveau d’activité élevé de nos équipes tout au long de l’année. Signe positif pour le marché, le cœur traditionnel constitué par le segment des transactions intermédiaires (entre 50 et 200 millions d’euros) a été particulièrement actif représentant de nouveau près de la moitié des volumes investis au 4ème trimestre. Les vendeurs devraient continuer au 1er semestre 2015 à saisir les opportunités d’arbitrage offertes par un marché de l’investissement très concurrentiel qui restera dopé par l’afflux de capitaux et un coût de l’argent au plus bas.»

 

Roman Coste, Directeur Général Agency commente au sujet du marché des bureaux franciliens :

« Avec 2,1 millions de m² de bureaux placés en Ile-de-France, le niveau d’activité est conforme aux attentes, dans un contexte toujours difficile et des déménagements essentiellement guidés par des stratégies d’optimisation.
Le socle formé par les petites et moyennes transactions (< 5 000 m²) est resté solide et le rattrapage annoncé des transactions > 5 000 m² a eu lieu : 62 mouvements pour plus de 0,8 million de m² soit + 23 % sur 1 an. Ce volume est cependant inférieur de près de 10 % à la moyenne des 5 dernières années.
Je note aussi le retour au 1er plan de La Défense, avec plus de 230 000 m² commercialisés soit au plus haut depuis 2008.
L’offre immédiate atteint la barre des 4 millions de m², même si la vacance demeure globalement contenue (7,2 %).
Le sentiment diffus de léger mieux de l’environnement « business » ressenti ces derniers mois devrait se poursuivre lentement en 2015 et les 2 millions de m² commercialisés devraient à nouveau être dépassés. Cependant les équilibres de marché évolueront très lentement et la reprise des loyers économiques n’est globalement pas envisageable à court terme. »
 

Didier Malherbe, Directeur Général Adjoint (Global Logistic Services) :

« Après une année 2013 qui avait enregistré des volumes élevés sur le marché logistique (entrepôts > 5 000 m²) en France, 2014 ne confirme pas ces chiffres. Dans un contexte marqué par le manque de lisibilité générale et l’attente de reprise économique, les volumes commercialisés sont en repli, à l’exception notable de l’Ile-de-France et de Rhône-Alpes qui confirment leurs positions de leaders. Leurs bonnes performances sont le résultat de la comptabilisation d’un grand nombre d’opérations clés-en-main pour la région francilienne et d’une opération d’envergure (> 100 000 m²) pour la région lyonnaise.
Compte tenu des nombreux projets actuellement à l’étude et du dynamisme des demandes exprimées sur les derniers mois de l’année, si l’environnement économique se montre favorable, nous pouvons espérer que 2015 sera meilleure que 2014. »

 

CBREQuickViewBureauJanv15