Paris,
13
Avril
2015
|
17:27
Europe/Paris

Les directeurs de CBRE réagissent à la parution des indicateurs de marché du 1er trimestre 2015 par Immostat

L’année 2015 a démarré très timidement avec une des demandes placées trimestrielles les plus faibles depuis 10 ans. Certains secteurs résistent, à l’image de Paris Centre Ouest et Paris Sud, qui dépassent la moyenne des 1ers trimestres sur 10 ans. De même, les surfaces < 1 000 m² s’en sortent mieux que les autres.

Plus globalement la faible activité francilienne s’explique essentiellement par l’absence de perspectives économiques claires pour nombre d’entreprises, malgré une légère amélioration de l’environnement « business », et par le contrecoup de la bonne activité du 4ème trimestre 2014 qui a favorisé un déstockage des demandes en cours. Je ne suis donc pas particulièrement inquiet. Nous attendons un rattrapage durant l’année, de grands projets aux discussions avancées devant d’ailleurs se concrétiser avant l’été. Si j’ajoute à cela le niveau très attractif des loyers économiques incitant les entreprises à saisir des opportunités, la barre des 2 millions de m² placés devrait à nouveau être dépassée en 2015.
commente Roman Coste, Directeur Général Agency, au sujet du marché des bureaux franciliens.
L’année 2014 avait fini sur les chapeaux de roue pour l’investissement, avec finalement plus de 8,8 milliards d’euros échangés sur les 3 derniers mois, un record absolu. Et 2015 démarre sous d’excellents augures, puisque  4,3 milliards d’euros d’engagements ont d’ores et déjà été recensés sur le 1er trimestre. Les volumes progressent donc de près de 10 % comparativement au 1er trimestre 2014, qui avait été boosté par la finalisation de la cession de Cœur Défense, et de 67 % sur 2 ans. Cet excellent niveau d’activité s’explique bien entendu par le glissement d’un certain nombre d’opérations engagées l’an passé, mais confirme surtout la poursuite de la dynamique de croissance qui porte le marché depuis plusieurs trimestres. Même en l’absence de mega-deals, les grandes transactions ont continué de soutenir les volumes, puisque pas moins de 8 transactions supérieures ou égales à 200 millions d’euros ont été recensées depuis le début de l’année. En revanche, la forte contraction du nombre de signatures (- 38 % sur un an) témoigne des difficultés persistantes de renouvellement de l’offre, face à la pression croissante de la demande des investisseurs.
Nicolas Verdillon, Directeur Capital Markets.

A propos de CBRE Group, Inc.

CBRE Group, Inc. (NYSE:CBG), société côtée au Fortune 500 et au S&P 500 ayant son siège social à Los Angeles, est la plus grande société au monde dans le secteur des services et de l'investissement dans l'immobilier d'entreprise (en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2015). La Société compte plus 70 000 personnes (hors sociétés affiliées) et répond aux besoins des propriétaires et investisseurs immobiliers ainsi que des locataires dans le monde entier grâce à son réseau de plus de 400 bureaux (hors sociétés affiliées). CBRE a une activité de conseil en matière de stratégie et de mise en oeuvre dans le cadre de ventes et de locations immobilières; une activité de service aux entreprises, de gestion d'immeubles, d'installations et de projets; de conseil en matière d'emprunt immobilier; d'étude et d'évaluation; de développement; de gestion d'investissements, et de recherche et consulting. Consultez notre site web à www.cbre.com.