25
Janvier
2012
|
00:00
Europe/Paris

Le marché du tourisme et de l’hôtellerie en France s’est accéléré en 2011 selon CBRE

CBRE a analysé l’évolution du marché du tourisme et de l’hôtellerie en 2011 et ses perspectives pour 2012 dans le cadre d’une étude parue en décembre : un premier bilan estival satisfaisant qui annonce des résultats prometteurs pour l’ensemble de 2011.


 


Amorcée depuis 2010, l’amélioration de l’activité hôtelière en France s’est poursuivie en 2011. La saison estivale, démarrée précocement, s’est prolongée tard et a été dynamique, en particulier dans les villes et le littoral. La France a conservé son attractivité en termes de destination touristique et a prouvé une fois de plus son envergure internationale, même si elle a vu une évolution dans le profil de sa clientèle. En effet, les Français ont préféré rester en France alors que les Européens sont venus moins nombreux. A contrario, de nouveaux touristes issus des BRIC ont afflué.


Grâce aux très bons indicateurs de performances opérationnelles, la demande en investissement hôtelier a été soutenue. La période estivale a marqué une accélération mettant en perspective d’importantes transactions futures. Paris apparaît plus que jamais comme l’une des places hôtelières mondiales les plus sécurisées aux yeux des investisseurs, étrangers notamment.


Au final, le résumé de ces derniers mois donne une vision relativement encourageante pour l’année prochaine même s’il faudra rester prudent au regard de la forte dégradation des perspectives de croissance économique. Toutefois, les fondamentaux du secteur restent solides, grâce à la maîtrise de la croissance des capacités hôtelières et à une demande touristique de plus en plus diversifiée, ce qui devrait permettre au marché de l’investissement de résister.


 


Le marché hôtelier asiatique



[Les marchés couverts dans l’étude de CBRE incluent la Chine, Hong-Kong, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, Singapour, Taïwan, la Thaïlande et le Vietnam.]


 


 


Malgré les multiples traumatismes subis par le Japon, la forte croissance de la demande touristique en Asie s’est poursuivie en 2011. L’Asie connaît ainsi une reprise du marché hôtelier plus rapide et plus forte qu’ailleurs, entraînant de la même manière un rapprochement progressif avec les pays occidentaux en termes de prix et de standing de l’offre hôtelière.


Toutefois, l’avenir reste encore incertain. En effet, l’Asie-Pacifique concentre à elle seule 44% des hôtels en construction, ce qui, dans un contexte de ralentissement de l’économie mondiale, fait peser une réelle menace de sur-offre temporaire.


 


L’étude complète est disponible sur demande et Jean-Charles Donnat, Directeur CBRE Hôtels


est à votre disposition pour la commenter.