14
Mars
2013
|
00:00
Europe/Paris

Le marché des ventes à utilisateurs bureaux en Ile-de-France < 5 000 m² a été fortement pénalisé par la crise selon CBRE










Franck Dray


« Le marché de la vente de bureaux vides en 2012 a été fortement impacté par les conditions de financement (apports demandés  élevés pour certains acquéreurs), le durcissement de la fiscalité ainsi que le niveau encore élevé des prix dans certains secteurs parisiens. », analyse Franck Dray, Directeur du département Vente Utilisateurs – Bureaux CBRE France.

« Les taux d’intérêt historiquement bas devraient améliorer les conditions générales d’acquisitions et créer de réelles opportunités pour 2013. »



 


A noter :



  • La demande exprimée est en baisse mais est supérieure à celles de 2009 et 2010.

  • La demande placée s’élève à 114 600 m² en 2012, en fort recul (- 37,5 % sur un an).

  • Les transactions parisiennes > 1 000 m² ont fondu.

  • Le financement est toujours ressenti comme difficile à obtenir malgré des taux d’intérêt très bas.

  • Les valeurs augmentent sensiblement dans Paris.

  • 453 700 m² de surfaces tertiaires < 5 000 m² disponibles à la vente au 1er janvier 2013.