08
Janvier
2014
|
00:00
Europe/Paris

Le best of de l’année immobilière by CBRE

CBRE revient sur des faits marquants de 2013 pour les principales villes tertiaires d’Ile-de-France, sur la base du découpage des zones Immostat. L’équipe Etudes et Recherche a retenu soit une transaction majeure, soit une livraison d’immeuble ou encore un chiffre clé, une tendance qui resteront dans l’histoire immobilière de la commune et propose une carte compilant l’ensemble des données.


Aurélie Lemoine, Directeur Etudes et Recherche, commente : « Date oblige, les rétrospectives fleurissent ! D’où l’idée de vous livrer ce que nous garderons en mémoire de cette année. Une année forte en actualités politique, économique, fiscale… Mais une année décevante sur le plan des marchés locatifs, une année de raffermissement pour l’investissement, surtout une année de doutes et d’incertitudes pour les acteurs en général. Il s’est néanmoins produit des évènements remarquables à l’échelle des micro-marchés…


2013 se termine avec un goût d’inachevé tant les reports et les incertitudes auront ralenti les processus de décision. Malgré tout, il n’a pas été facile de choisir les évènements à retenir.


Les consommateurs d’immobilier (entreprises utilisatrices) ne sont pas restés figés et ont agi dans un environnement pourtant très compliqué. Les producteurs (promoteurs, propriétaires, investisseurs) ont adapté leurs stratégies en conséquence et ont continué à anticiper.


C’est la richesse renouvelée des comportements que cette cartographie illustre et nous sommes fiers d’y avoir contribué aux côté de nos clients. Car les marchés immobiliers, même en période difficile, continuent d’évoluer et de se réinventer. Cette veille sur les tendances, qui frémissent aujourd’hui mais qui feront l’immobilier de demain, est un impératif. »


Roman Coste, Directeur Général Agency, analyse : « Les marchés utilisateurs ont subi un fort déficit de confiance. Ces derniers tournent aujourd’hui au ralenti… mais ils continuent de tourner (il faut quand même le préciser !).


Le manque de visibilité, les incertitudes quant aux volumes placés et la tenue des valeurs se sont invités dans beaucoup de discussions en 2013. Les marchés et les opérations sont « compliqués ». Mais derrière ce quotidien morose nous ressentons aussi beaucoup d’espérance. Les projets existent. Des immeubles de qualité sont disponibles dans la plupart des secteurs géographiques. Les valeurs locatives sont en constante adaptation. Et les attentes des entreprises vont croissantes pour plus de bien-être au travail.


Les ingrédients sont là, mais il manque un catalyseur : l’envie de faire ! »


CBRE Infographie best of 2013 bureaux en IDF