18
Novembre
2010
|
00:00
Europe/Paris

A quelques jours du SIMI, les Directeurs Régionaux de CB Richard Ellis dressent le bilan du marché de l’immobilier d’entreprise en régions

Leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise, CB Richard Ellis est présent dans les grandes métropoles régionales (Lille, Lyon, Aix-Marseille, Bordeaux et Toulouse) et possède un réseau solide de 25 partenaires affiliés dans les principales villes françaises. Cette forte implantation permet au Groupe d’être très présent sur le marché de l’immobilier d’entreprise en France et d’en avoir une expertise globale.


En amont de l’ouverture du SIMI le 1er décembre prochain à Paris, les principaux Directeurs Régionaux de CB Richard Ellis font le point sur l’état du marché de l’immobilier d’entreprise dans leur zone d’intervention.


Philippe Le Normand, Directeur Régional Méditerranée – Agence d’Aix-en-Provence et Marseille


 


« Avec près de 100 000 m² transactés sur les trois premiers trimestres, le marché Aix/Marseille reprend des couleurs. Le manque de produits neufs livrables sur les deux prochaines années risque de l’assombrir.


Dès 2013, les grands projets d’EUROMEDITERRANEE (Euromed Center et Quai d’Arenc (le Balthazar) devraient relancer la dynamique ».


 


Patrick Duez, Directeur Régional Nord-Pas-de-Calais – Agence Lille


 


« Avec une activité immobilière soutenue depuis le début de l’année 2010, le marché lillois est porté par le neuf représentant 45 % de la demande placée.


Une diminution de l’offre neuve immédiate associée à un rythme de renouvellement trop lent pourront créer en 2011 certaines tensions dans la fluidité du marché.


Autre conséquence, une stabilité des valeurs locatives et des négociations plus équilibrées entre utilisateurs et propriétaires pour les immeubles de qualité. En revanche, un repricing se poursuit pour les immeubles de seconde main (stock en hausse) où les travaux de rénovation sont nécessaires pour trouver preneur ». 


 


Alexandre Cieux, Directeur Régional Aquitaine – Agence Bordeaux


 


« Le marché de l’immobilier d’entreprise à Bordeaux en 2010 a montré des signes encourageants de reprise économique.


Les valeurs locatives sont en hausse dans le neuf (prime bureaux à 175€/m²/an HT) et la seconde main et les stocks de locaux disponibles sont en diminution.


Nous assistons également à un engouement des investisseurs qui souhaitent s’inscrire davantage dans ce marché et bénéficier de rendement intéressant ».


 


Michèle Bellan, Directrice Régionale Midi-Pyrénées – Agence Toulouse



« Après un début d’année difficile, le marché toulousain de l’immobilier d’entreprise retrouve un bon niveau de commercialisation.


Toutefois, les transactions supérieures à 5 000 m² sont en recul, et on note une nette augmentation des transactions inférieures à 500 m², révélatrices de notre tissu économique local.


L’offre reste importante, le neuf, qui représente 51%, s’écoule difficilement car ne propose que de grandes surfaces, en décalage avec la demande actuelle, et est principalement située sur des secteurs qui n’attirent pas la demande. L’ancien connait donc un bon niveau d’écoulement. Les loyers se maintiennent, mais les accompagnements de loyers sont importants.


La reprise est toutefois ressentie sur ce deuxième semestre et la demande placée devrait dépasser les 130 000 m² en 2010. »


 


Thibaut d’Anterroches, Directeur Régional Rhône-Alpes – Agence Lyon



« On observe différents points sur la région Rhône-Alpes :


- une offre de bureaux de 414 000 m² au troisième trimestre 2010 (légère hausse dans « l’ancien » et baisse sensible du « neuf ») ;


- une demande placée de 161 000 m² sur les trois premiers trimestres 2010 dont 44% placée dans le neuf ;


- des loyers qui ne bougent pas.


Lyon reste une place stable et fiable pour les utilisateurs comme pour les investisseurs. La prévision d’atterrissage devrait avoisiner + ou – 210 000 m² de bureaux contre 164 000 m² en 2009 ».