27
Novembre
2014
|
00:00
Europe/Paris

« Match by CBRE » : Paris vs Manhattan

Pour ce 10ème match, CBRE compare 2 territoires mythiques, incontournables sur leurs continents : Manhattan et Paris.


Aurélie Lemoine, Directrice Études et Recherche, CBRE France commente :


« Paris est un territoire tertiaire incontournable. En France, il bénéficie d’une accessibilité en transports en commun quasiment sans égale, avec près de 300 stations de métro et de nombreuses lignes de bus. Sans oublier les nombreuses liaisons avec la banlieue, proche ou lointaine. Le projet du Grand Paris, s’il se concentre davantage sur les transports banlieue à  banlieue, devrait encore faciliter la fluidité des transports. »


 


Thomas Baron, Chargé d’études, CBRE France, rajoute :


« Paris est aujourd’hui très recherchée et offre une large palette de disponibilités, tant en termes de surfaces, de loyer ou d’image, attirant aussi bien les PME que les grandes entreprises. Si nombre d’immeubles sont encore de style haussmannien, certains bâtiments sont neufs ou restructurés. Sans oublier que plusieurs territoires bénéficient d’un redéveloppement urbain important, à l’image des Batignolles ou de la Porte de la Chapelle.


Paris est un marché tertiaire en sous-offre structurelle, avec un taux de vacance bas (4,8 % au 1er octobre 2014). Cela a une incidence sur les valeurs et notamment les avantages commerciaux qui sont actuellement de l’ordre de 1,5 à 2 mois par année d’engagement d’équivalent franchise pour des surfaces > 2 000 m², soit moins que dans le reste de l’Ile-de-France.

Si la capitale pâtit pour le moment de la croissance française atone, elle conserve donc de solides fondamentaux. »


C-J. Ford, Research Operations Manager, CBRE, déclare :


« Avec près de 40 millions de m² de bureaux, Manhattan est un des pôles tertiaires les plus importants au monde. Manhattan bénéficie de l’important bassin de population de la ville de New-York (plus de 8 million d’habitants dans les 5 « boroughs ») et abrite des boutiques de luxe mais aussi les sièges d’entreprises majeures, notamment dans les secteurs de la finance-assurance, des média et de la mode. »


 


Découvrez l’analyse de Thomas Baron,  en vidéo sur Viméo : 



 


Télécharger l’étude via SlideShare :