Paris,
11
Décembre
2015
|
10:36
Europe/Paris

Le repli du marché asiatique pousse les consommateurs de produits de luxe à se tourner vers les marchés étrangers

- Les ventes de produits de luxe progressent de 13.4 % en Europe -

- L’Europe et l’Amérique apparaissent comme étant les marchés les plus actifs de ces cinq prochaines années sur le secteur du luxe -

- L'Allemagne, la France et le Royaume Uni : pays européens les plus plébiscités pour le développement d'enseignes de luxe -

Cannes, le 19 novembre 2015 - Selon le dernier rapport « Luxury Retail 2015 », publié par le consultant en immobilier d’entreprise CBRE, les ventes mondiales de produits de luxe continuent d’augmenter. Les chinois sont désormais 70 % à réaliser leurs achats de produits de luxe à l’étranger, augmentant ainsi les ventes enregistrées en Europe Occidentale (+13.4 %), Europe de l'Est (+18 %), Afrique (+26 %) et Amérique du nord (+5 %) depuis deux ans.

 

La clientèle chinoise représente 30 % des dépenses mondiales dans le secteur du luxe et 70 % de ces achats ont lieu hors de leur pays. Le récent ralentissement observé dans leur économie a donc incité les consommateurs asiatiques à revoir leurs habitudes de consommation.

L'introduction de la nouvelle "législation anti-extravagance" en Chine et la prise de conscience des consommateurs face aux écarts de prix pouvant aller jusqu'à 70 %, ont encouragé les asiatiques à faire leurs achats de luxe à l'étranger où les prix sont beaucoup plus intéressants.
selon Andrew Phipps, directeur Recherche EMEA chez CBRE

Ce changement de comportement chinois a notamment permis à de nombreuses enseignes de luxe d’accroitre leur présence en Europe et en Amérique, faisant de ces derniers les principaux marchés privilégiés par les grandes marques pour développer leur activité au cours des cinq prochaines années.

L'Europe et les États Unis resteront de fait des implantations stratégiques pour les marques de luxe à la recherche d’un développement mondial.

Pour effectuer leurs achats, de nombreux consommateurs fortunés, principalement venus d'Asie et d'Afrique, continuent néanmoins à privilégier les traditionnelles villes déjà réputées pour leur marché du luxe, à l’image des boutiques milanaises ou newyorkaises, très appréciées pour leur côté authentique et prestigieux.

En 2015, l'Allemagne était la destination européenne privilégiée par les enseignes de luxe pour l'ouverture de nouvelles enseignes ou le développement de leur présence dans un pays (46 % des nouvelles ouvertures d’enseignes se sont ainsi faites sur le territoire allemand). La France et le Royaume Uni complètent le podium avec respectivement 38 % et 31 %.

L'Allemagne, la France et le Royaume Unis restent des marchés incontournables pour les enseignes de luxe internationales. Le défi étant de trouver le meilleur emplacement possible sur les axes « prime » où la demande et la concurrence sont déjà très fortes.
rajoute Andrew Phipps.

D’un point de vue économique, l'augmentation des richesses personnelles à travers le monde a augmenté le besoin des consommateurs quant à l’accessibilité mondiale aux produits de luxe.

En effet, le nombre de personnes possédant un pouvoir d’achat susceptible de leur permettre d'accéder aux marchés du luxe augmente, de même que leur volonté d’acheter à l’étranger pour bénéficier de tarifs attractifs et vivre de nouvelles expériences.

Ce constat, oblige ainsi les enseignes à se focaliser sur deux principaux facteurs :

1. L'expérience « shopping »

Les enseignes réalisent de plus en plus qu'elles doivent être capables de s'adapter aux besoins de la nouvelle clientèle étrangère de passage en Europe et ailleurs.

En 2014, les touristes nigériens en visite à Londres, ont augmenté leurs dépenses de consommation de plus de 50 %. Ils sont désormais la 5ème nationalité la plus dépensière à Londres, déboursant en moyenne quatre fois plus que les consommateurs en provenance du Royaume Uni. Aujourd’hui, avoir un personnel parlant le Mandarin ne suffit plus, les personnes pratiquant le Yoruba étant désormais également très demandées.

Mais acheter des marques spécifiques ne suffit plus non plus. Les consommateurs souhaitent à présent vivre une expérience de marque authentique, qui leur fait se sentir plus valorisés.

2. La croissance des nouveaux marchés émergeants

La richesse se répartissant de plus en plus à travers le monde, certains continents à l’image de l’Afrique et de l’Inde émergent, et devraient venir talonner la Chine dans la course aux dépenses en produits de luxe.

Les nouveaux marchés du luxe africains et indiens doivent principalement leur naissance à l’augmentation du revenu disponible et l'élargissement de la clientèle jeune, prête à dépenser davantage dans ce secteur. Les grandes métropoles de ces deux pays restent néanmoins les cibles privilégiées des enseignes de luxe cherchant à se développer ou s’implanter dans le pays, malgré des freins à la croissance encore bien présents, tels que la qualité du parc existant ou encore les prix très élevés des droits d’importation.

L’étude complète est disponible sur demande auprès de l’agence Wellcom.

A propos de CBRE Group, Inc.

CBRE Group, Inc. (NYSE:CBG), société côtée au Fortune 500 et au S&P 500 ayant son siège social à Los Angeles, est la plus grande société au monde dans le secteur des services et de l'investissement dans l'immobilier d'entreprise (en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2015). La Société compte plus 70 000 personnes (hors sociétés affiliées) et répond aux besoins des propriétaires et investisseurs immobiliers ainsi que des locataires dans le monde entier grâce à son réseau de plus de 400 bureaux (hors sociétés affiliées). CBRE a une activité de conseil en matière de stratégie et de mise en oeuvre dans le cadre de ventes et de locations immobilières; une activité de service aux entreprises, de gestion d'immeubles, d'installations et de projets; de conseil en matière d'emprunt immobilier; d'étude et d'évaluation; de développement; de gestion d'investissements, et de recherche et consulting. Consultez notre site web à www.cbre.com.