Paris,
06
Novembre
2015
|
10:58
Europe/Paris

Le premier semestre le plus dynamique depuis 2007 pour l’investissement immobilier international

Les USA, le Royaume-Uni et l'Allemagne représentent les principaux marchés au monde en termes d'investissements dans l'immobilier d'entreprise. Les investisseurs US devancent le Canada, l'Allemagne et la Chine en termes de flux transfrontaliers.

Les investissements mondiaux dans l'immobilier d'entreprise se sont élevés à 407 milliards de $US au 1er semestre 2015, ce qui en fait le premier semestre le plus dynamique enregistré depuis 2007, avec une hausse de 14 % sur un an, selon la dernière étude du conseil mondial en immobilier d'entreprise, CBRE Group, Inc.

Après plusieurs années de progression rapide, la croissance a ralenti au S1 2015 avec des différences marquées selon les régions et les pays. Les Amériques ont connu une croissance de 31 % sur un an alors que' le dollar fort a impacté l'activité dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et dans la région Asie Pacifique (APAC). Mesuré n dollars, la région EMEA n'a connu au S1 2015 une croissance que de 5 % comparativement au 1S 2014 et l’APAC une baisse de 19 % sur un an. Mais si on exprime les résultats en devises locales, la région EMEA a enregistré une croissance de 25 % et le recul dans la région APAC est ramené à 9 % sur un an.

Les USA, le Royaume-Uni et l'Allemagne restent, de loin, les principaux marchés au monde en termes d'investissements dans l'immobilier d'entreprise. Au 1er semestre 2015, le total des transactions dans ces trois pays s'est élevé à 301 milliards de $US - soit une part exceptionnellement élevée (74 %) du marché mondial, 10 % au-dessus de la moyenne à long terme (64 %).

"Le flux des capitaux dans l'immobilier garde un rythme soutenu. Même sans tenir compte de la croissance des valeurs locatives, l'immobilier offre un 'spread' par rapport aux taux obligataires d'environ 200 à 300 pb sur le marché mondial et les capitaux vont continuer d'être attirés par le secteur", a indiqué Iryna Pylypchuk, Director Global Research CBRE. "Les nouvelles sources de financement ciblant l'immobilier, dans le cadre de stratégies long terme, contribue à prolonger le cycle de l’investissement. Dans le même temps, cette situation pousse les sources traditionnels de capitaux vers les secteurs de niche, ce qui stimule l’expansion de l’univers de l'investissement."

Le récent ralentissement de l'économie en Asie a provoqué la chute du classement de la Chine, de Singapour et de la Corée du Sud dans le top 20 des marchés au cours du 1er semestre 2015. Le Canada a été le seul marché non asiatique à connaître un recul notable de son classement. L'économie des régions de l'ouest du pays dépend en effet largement du pétrole et la faiblesse des fondamentaux locatifs y a provoqué un ralentissement des investissements. Le rapide rebond des investissements dans les marchés européens bénéficiant d'une reprise économique, l'Italie, l'Irlande et l'Espagne, a amélioré leur classement de manière significative.

Les investisseurs internationaux transfrontaliers exercent une influence de plus en plus grande. Ils sont devenus un moteur important pour l'investissement dans l'immobilier d'entreprise, notamment au cours des 24 derniers mois, et sont en train de changer le paysage du marché. Les principales destinations dans le monde, en ce qui concerne les flux transfrontaliers, révèlent un mélange équilibré de capitales des principales régions du monde. Au cours du 1er semestre 2015, Londres a été la ville la plus ciblée par les investisseurs internationaux, suivie par New York et Paris. En revanche, si l’on considère l’investissement global, le classement des principales destinations apparaît très largement en faveur des USA, avec New York en pole position, suivie par Londres et Los Angeles.

Au niveau régional l'influence des investisseurs internationaux est très diverse, représentant 10 % du marché en Amériques contre presque 50 % dans la région EMEA. Au cours du 1er semestre 2015, les USA ont représenté le principal contributeur aux flux d’investissements transfrontaliers, avec 25,4 milliards de $US investis à l'extérieur du pays. Suivent le Canada (8,5 milliards de $US), l'Allemagne (7,1 milliards de $US) et la Chine (6,6 milliards de $US), mais le volume cumulé de leurs investissements reste très en deçà de celui des USA.

"L'influence des investisseurs internationaux augmente à tel point que ces investisseurs font désormais le marché en fixant les prix dans les localisations les plus recherchées et les plus liquides à l’échelle mondiale. Ce flux croissant de capitaux transfrontaliers provient à la fois de sources traditionnelles et nouvelles." note Chris Ludeman, Global President Capital Markets, CBRE.

"Une vague récurrente de fonds US, forts du pouvoir d'achat accru du dollar US, continue d'explorer les opportunités à travers le monde, à la recherche de rendements plus élevés. Les capitaux allemands recherchent des investissements stables à l’extérieur de leur marché domestique, ce qui constitue un changement notable de stratégie depuis la crise financière mondiale. En dépit de la faiblesse des prix du pétrole, les investisseurs du Moyen-Orient demeurent très actifs. Leur base s'élargit et leurs stratégies ciblent une plus grande diversification géographique et sectorielle."

"Par ailleurs, de nombreuses nouvelles sources de capitaux n'ont émergé que récemment. Le Canada, suite au ralentissement de son économie basée sur l’exploitation des matières premières, voit ses investisseurs rechercher des opportunités à l'extérieur de ses frontières. La baisse des prix du pétrole a provoqué et accéléré le déploiement à l’international des capitaux provenant d'investisseurs non institutionnels du Moyen-Orient, notamment des grandes fortunes privées. Néanmoins, parmi les nouvelles sources de capitaux, la vague en provenance d'Asie, provoquée par les récents changements de sa règlementation, apparaît comme la plus intéressante en raison de son ampleur, de sa rapidité et de son impact potentiel à long terme. De nombreux fonds de pension et compagnies d'assurance locaux ont en effet été autorisés à investir à l'étranger pour la première fois," a ajouté L. Ludeman.

Etude complète disponible sur demande auprès de l'agence Wellcom.

 

A propos de CBRE Group, Inc.

CBRE Group, Inc. (NYSE:CBG), société côtée au Fortune 500 et au S&P 500 ayant son siège social à Los Angeles, est la plus grande société au monde dans le secteur des services et de l'investissement dans l'immobilier d'entreprise (en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2015). La Société compte plus 70 000 personnes (hors sociétés affiliées) et répond aux besoins des propriétaires et investisseurs immobiliers ainsi que des locataires dans le monde entier grâce à son réseau de plus de 400 bureaux (hors sociétés affiliées). CBRE a une activité de conseil en matière de stratégie et de mise en oeuvre dans le cadre de ventes et de locations immobilières; une activité de service aux entreprises, de gestion d'immeubles, d'installations et de projets; de conseil en matière d'emprunt immobilier; d'étude et d'évaluation; de développement; de gestion d'investissements, et de recherche et consulting. Consultez notre site web à www.cbre.com.