Paris,
23
Février
2015
|
11:15
Europe/Paris

CBRE Group, Inc. a annoncé une hausse de 26 % de son chiffre d'affaires pour l'ann

- Bénéfice net par action ajusté en hausse de 17 % pour 2014, 31 % hors intéressement aux performances –

CBRE Group, Inc. (NYSE:CBG) a annoncé un chiffre d'affaires et un bénéfice en très nette hausse pour l'exercice arrêté au 31 décembre 2014.

« 2014 a été de loin une excellente année pour CBRE, et nous pensons que 2015 sera à nouveau une année de croissance forte. Les investissements que nous avons réalisés dans nos collaborateurs et dans notre plateforme d'exploitation ont considérablement renforcé nos lignes d'activité mondiales et les ont positionnées afin de gagner de nouvelles parts de marché en apportant une valeur ajoutée à nos clients. »
Bob Sulentic

A la lumière de ces perspectives commerciales pour 2015, CBRE prévoit d'atteindre un bénéfice ajusté par action entre 1,90 $ et 1,95 $ pour l'ensemble de l'exercice.

Résultats de l'exercice 2014

  • Le chiffre d'affaires pour les douze mois de l'exercice 2014 s'est élevé à 9 milliards de $, soit une augmentation de 26 % (27 % en devises locales), contre 7,2 milliards de $ en 2013.
  • Hors charges exceptionnelles, le bénéfice net pour 2014 a augmenté de 18 % à 561,1 millions de $ contre 474,3 millions de $ en 2013, tandis que le bénéfice par action dilué s'est amélioré de 17 % à 1,68 $ contre 1,43 $ l'année précédente. Les charges exceptionnelles (nettes d'impôts) se sont élevées à 76,6 millions de $ en 2014 contre 157,8 millions de $ en 2013.
  • Hors intéressement aux performances dans le segment Global Investment Management pour les deux exercices (2014 et 2013), le bénéfice ajusté par action dilué a augmenté de 31 % par rapport à l'année précédente. 2013 incluait un intéressement aux performances significativement plus élevé qu'en 2014.
  • Sur une base U.S. GAAP, le bénéfice net est passé à 484,5 millions de $ en 2014, soit 1,45 $ par action dilué, une hausse de plus de 50 % par rapport à 2013 avec 316,5 millions de $, soit 0,95 $ par action dilué. Les résultats de l'année précédente incluaient une dépréciation d'immobilisation incorporelle (hors trésorerie) dans les comptes de Global Investment Management en Europe continentale.
  • Hors charges exceptionnelles, l'EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) a augmenté de 14 % à 1,2 milliard de $ en 2014 contre 1 milliard de $ l'année précédente. L'EBITDA (charges exceptionnelles incluses) a augmenté de 16 % à 1,1 milliard de $ en 2014 contre 982,9 millions de $ en 2013.
  • L'EBITDA pour l'année a bénéficié d'un effet positif de la conversion de devises, pour un peu moins de 1 million de $, après opérations de couverture.

Résultats du quatrième trimestre 2014

  • Le revenu du trimestre s'est établi à 2,8 milliards de $ contre 2,2 milliards de $ au quatrième trimestre 2014, une augmentation de 25 % (28 % en monnaie locale).
  • Hors charges exceptionnelles, le bénéfice net a augmenté de 3 %, à 227,5 millions de $ contre 221,3 millions de $ au quatrième trimestre 2013, et le bénéfice ajusté par action dilué est passé à 0,68 $ contre 0,67 $ l'an dernier à la même période. Au quatrième trimestre les charges exceptionnelles (nettes d'impôts) se sont élevées à 23,2 millions de $ contre 106,6 millions de $ pour la même période en 2013.
  • Hors intéressement aux performances dans le segment Global Investment Management pour les deux trimestres, le bénéfice ajusté par action dilué a augmenté de 18% par rapport au trimestre de l'année précédente. Le quatrième trimestre 2013 incluait un intéressement aux performances significativement plus élevé qu'au quatrième trimestre 2014.
  • Sur la base U.S. GAAP, le bénéfice net a augmenté de 78% à 204,3 millions de $, contre 114,6 millions de $ au quatrième trimestre 2013. Le bénéfice par action dilué (base GAAP) a augmenté de 79 % à 0,61 $ contre 0,34 $ au quatrième trimestre de l'année précédente. Les résultats de l'exercice précédent comprenaient une imputation comptable dans les charges décrite dans le sommaire des résultats de l'année 2014.
  • Hors charges exceptionnelles, l'EBITDA a augmenté de 5% à 412,4 millions de $ contre 392,7 millions de $ au quatrième trimestre 2013. L'EBITDA3 (charges exceptionnelles incluses) a augmenté de 9% à 392 millions de $ au quatrième trimestre 2014, contre 358,3 millions de $ pour la même période l'an dernier.
  • L'EBITDA du trimestre a bénéficié d'un effet négatif de la conversion de devises, pour environ 7 millions de $, après opérations de couverture.

Commentaire de la direction

« 2014 a été une année record pour CBRE. Nous avons enregistré une forte croissance et franchi une nouvelle étape en matière de chiffre d'affaires et d'EBITDA. Nous avons généré ces résultats en investissant dans nos collaborateurs. Il est important de constater que, pour l'ensemble de l'exercice, nos entreprises régionales de services ont généré un important levier d'exploitation, avant intégration de Norland.  Au quatrième trimestre, nos collaborateurs ont réalisé des gains particulièrement solides dans les métiers de la location immobilière, des services d'externalisation et des solutions pour marchés de capitaux à l'échelle mondiale. »
Bob Sulentic, le Président-directeur général de la société

Les revenus du trimestre ont augmenté de manière significative dans les trois régions. La région Amériques, la plus grande du groupe CBRE, a connu une hausse de ses revenus de 19 % (20 % en monnaie locale), toutes ses principales lignes d'activité ayant enregistré une croissance à deux chiffres. Dans la région Europe, Moyen Orient et Afrique (EMEA), la croissance interne a été de 16 % (23 % en monnaie locale), et 71 % (78 % en monnaie locale) en intégrant les revenus de Norland Managed Services, que CBRE a acquis en décembre 2013. La région Asie Pacifique a connu une hausse de 8 % (14 % en monnaie locale), alimentée principalement par des résultats solides en Australie, en Inde et au Japon.

Parmi les grandes lignes d'activités à l'échelle mondiale, la hausse des revenus a été pilotée par la location immobilière, qui a enregistré une croissance des revenus à deux chiffres pour la sixième année consécutive. Au niveau monde entier, cette ligne d'activité a connu une hausse de ses revenus de 20 % (23 % en monnaie locale) au quatrième trimestre. Ces chiffres résultent d'investissements dans des initiatives de croissance ainsi que d'une meilleure compréhension des conditions du marché.

L'activité d'externalisation immobilière a continué d'enregistrer une forte hausse au quatrième trimestre. La société a signé des contrats d'externalisation avec 37 nouveaux clients - un chiffre jamais atteint auparavant en seul trimestre - ce qui illustre le succès de nos solutions intégrées à forte valeur ajoutée auprès des grands utilisateurs d'espaces. A l'échelon mondial, les revenus de l'activité d'externalisation, y compris les revenus de transactions liées, ont augmenté de 59 % (60 % en monnaie locale), soit 17 % (19 % en monnaie locale) en excluant l'activité de Norland, au quatrième trimestre.

Les revenus mondiaux issus des ventes d'immeubles ont augmenté de 14 % (17 % en monnaie locale) au quatrième trimestre, avec des hausses de 20 % voire plus aux USA, en France et en Espagne. Les revenus mondiaux issus des prêts immobiliers commerciaux ont connu une forte hausse, 34 % (35 % en monnaie locale) au quatrième trimestre, illustrant l'importance continue des flux de capitaux dans l'immobilier d'entreprise ainsi que les efforts de la société pour étendre ce service au-delà des USA.

L'activité Promotion Immobilière a continué d'afficher des résultats très satisfaisants au cours du trimestre, avec une hausse des revenus de 32 % (même pourcentage en monnaie locale).

Comme nous nous y attendions, les revenus de Global Investment Management ont connu une baisse au cours du trimestre. Cette baisse de 26 % (24 % en monnaie locale) a été principalement due à un niveau d'intéressement aux performances très largement supérieur au quatrième trimestre de l'exercice précédent qu'au quatrième trimestre 2014. L'intéressement aux performances est le revenu basé sur les performances réalisées quand CBRE vend un actif, faisant partie de son portefeuille, à des niveaux qui excèdent des seuils spécifiés. La levée de capitaux au sein de l'unité Global Investment Management est restée de haut niveau, avec un total d'environ 8,6 milliards de $ pour l'ensemble de l'exercice.

Au cours du quatrième trimestre Standard & Poor’s a élevé la note de CBRE au niveau Investment Grade. CBRE a su profiter des liquidités et des faibles taux d'intérêts sur les marchés des capitaux pour optimiser la solidité et la souplesse de son bilan. En décembre 2014 la société a émis pour 125 millions de $ de billets de premier rang à échéance en 2025, faisant suite à une précédente offre de titres de même souche pour un montant de 300 millions de $ en septembre 2014. En janvier 2015 CBRE a conclu une facilité de crédit renouvelable étendue à 2,6 milliards de $ pour une durée de cinq ans et un prêt à terme de 500 millions de $ (Tranche A). La société a utilisé les fonds provenant du nouveau prêt et des billets de décembre 2014, ainsi que les liquidités disponibles pour rembourser les prêts à échéance plus courte et avec un taux d'intérêt plus élevé ainsi que le solde de son précédent crédit renouvelable d'environ 5 millions de $.

Résultats par segments du quatrième trimestre 2014

Amériques (U.S.A., Canada et Amérique Latine)

  • Les revenus ont augmenté de 19 % (20 % en monnaie locale) à 1,62 milliards de $ contre 1,36 milliards de $ au quatrième trimestre 2013. L'augmentation des revenus provient de la croissance des activités de ventes immobilières, de locations, de services d'externalisation et de prêts immobiliers d'entreprise.
  • L'EBITDA a augmenté de 21 % à 242,9 millions de $ contre 201,3 millions de $ au quatrième trimestre de l'exercice précédent.
  • Le résultat d'exploitation s'est élevé à 194,6 millions de $, une hausse de 18 %, contre 165,3 millions de $ au quatrième trimestre de l'année précédente.

EMEA  (essentiellement l'Europe)

  • Les revenus ont augmenté de 71% (78% en monnaie locale) à 740,1 millions de $ contre 432,7 millions de $ au quatrième trimestre 2013. Hors contributions de Norland, les revenus de la région EMEA ont augmenté de 16 % (23 % en monnaie locale) par rapport à la même période de l'année précédente. Cette augmentation provient de la croissance des activités de ventes immobilières, de locations et d'évaluation, ainsi que d'une forte croissance interne des services d'externalisation. La société a connu des hausses significatives dans plusieurs pays, notamment l'Allemagne, l'Irlande, les Pays-Bas, l'Espagne et le Royaume Uni.
  • L'EBITDA a augmenté de 66% à 70,2 millions de $ contre 42,3 millions de $ au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Le trimestre de l'exercice précédent avait été impacté par des charges exceptionnelles de 13,7 millions de $ au titre des coûts d'intégration et autres charges d'acquisition, essentiellement concernant Norland, ainsi que des coûts du plan de réduction des dépenses, qui ne se sont pas répétés au quatrième trimestre 2014.
  • Le résultat d'exploitation s'est élevé à 54,3 millions de $, une hausse de 54%, contre 35,2 millions de $ au quatrième trimestre 2013. Le résultat d'exploitation de l'exercice précédent avait été impacté par les mêmes charges exceptionnelles qui avaient impacté l'EBITDA.

Asie Pacifique  (Asie, Australie et Nouvelle Zélande)

  • Le revenu du trimestre s'est établi à 277,2 millions de $ contre 255,6 millions de $ au quatrième trimestre 2013, une augmentation de 8% (14% en monnaie locale). Les résultats ont connu une hausse dans plusieurs pays, notamment l'Australie, l'Inde et le Japon.
  • L'EBITDA a augmenté de 28% à 33,1 millions de $ contre 25,9 millions de $ au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Le trimestre de l'exercice précédent avait été impacté par des charges exceptionnelles s'élevant à 4,3 millions de $, liées à un plan de réduction de charges et des coûts d'intégration associés à une acquisition, lesquelles ne se sont pas répétées au quatrième trimestre 2014.
  • Le résultat d'exploitation s'est élevé à 29,1 millions de $, une hausse de 32 % par rapport au quatrième trimestre 2013 à 22,1 millions de $. Le résultat d'exploitation de l'exercice précédent avait été impacté par les mêmes charges exceptionnelles qui avaient impacté l'EBITDA.

Global Investment Management (gestion d'investissements aux U.S.A., en Europe et en Asie Pacifique)

  • Les revenus se sont élevés à 125,2 millions de $ contre 168 millions de $ au quatrième trimestre 2014. Cette baisse est due principalement à la baisse de l'intéressement aux performances.
  • Hors charges exceptionnelles, l'EBITDA s'est élevé à 29,2 millions de $ contre 82,2 millions de $ au quatrième trimestre de l'année précédente. L'EBITDA (après charges exceptionnelles) s'est élevé à 8,7 millions de $ contre 66,9 millions de $ au quatrième trimestre 2013. Ces résultats incluent l'impact de l'intéressement aux performances mentionné précédemment.
  • Les résultats de la période de l'exercice précédent comprenaient un EBITDA normalisé de 58,4 millions de $ avec les intéressements aux performances tandis que les résultats du quatrième trimestre 2014 comprennent un EBITDA normalisé de 11,7 millions de $ avec les intéressements aux performances.
  • Le résultat d'exploitation a été de 4,4 millions de $ alors que le quatrième trimestre 2013 enregistrait une perte d'exploitation de 45,3 millions de $
  • Le portefeuille d'actifs gérés a augmenté au cours du trimestre de 3,8 milliards de $ en monnaie locale - avant impact de la conversion de devises d'un montant de 1,8 milliard de $ - à un total de 90,6 milliards de $, grâce à une forte activité en matière d'acquisition et une hausse des valeurs des biens et des titres.

Promotion Immobilière (promotion et investissement immobilier essentiellement aux U.S.A.)

  • Les revenus ont augmenté de 32 % à 24,3 millions de $ contre 18,4 millions de $ au quatrième trimestre 2013.
  • L'EBITDA a augmenté de 70% à 37 millions de $ contre 21,8 millions de $ au quatrième trimestre de l'exercice précédent. La hausse provient essentiellement des ventes d'immeuble (principalement des gains réalisés à la cession d'immeubles) au quatrième trimestre 2014.
  • Le résultat d'exploitation a été de 6,3 millions de $ alors que le quatrième trimestre 2013 enregistrait une perte d'exploitation de 8 millions de $. Conformément aux normes US GAAP, les bénéfices provenant de participations ne sont pas inclus dans le calcul du résultat d'exploitation. Si les bénéfices provenant de participations étaient inclus, le résultat d'exploitation se serait élevé à 34 millions de $ au quatrième trimestre 2014 contre 19 millions de $ au quatrième trimestre 2013.
  • Les projets en cours dans la promotion immobilière se sont élevés à 5,4 milliards de $, une hausse de 300 millions de $ par rapport au troisième trimestre 2014, et le stock de projets en négociation s'est élevé à 4 milliards de $, une hausse de 1,1 milliard de $ par rapport au troisième trimestre 2014. L'essentiel de la hausse des projets en négociation concerne des contrats de prestation en régie dans le secteur de la santé.

A propos de CBRE Group, Inc.

CBRE Group, Inc. (NYSE:CBG), société côtée au Fortune 500 et au S&P 500 ayant son siège social à Los Angeles, est la plus grande société au monde dans le secteur des services et de l'investissement dans l'immobilier d'entreprise (en termes de chiffre d'affaires pour l'année 2015). La Société compte plus 70 000 personnes (hors sociétés affiliées) et répond aux besoins des propriétaires et investisseurs immobiliers ainsi que des locataires dans le monde entier grâce à son réseau de plus de 400 bureaux (hors sociétés affiliées). CBRE a une activité de conseil en matière de stratégie et de mise en oeuvre dans le cadre de ventes et de locations immobilières; une activité de service aux entreprises, de gestion d'immeubles, d'installations et de projets; de conseil en matière d'emprunt immobilier; d'étude et d'évaluation; de développement; de gestion d'investissements, et de recherche et consulting. Consultez notre site web à www.cbre.com.