Paris,
04
Février
2015
|
00:00
Europe/Paris

CBRE dévoile sa nouvelle étude sur le marché de l’immobilier résidentiel en France

Une baisse modérée des prix dans l’ancien et une potentielle amélioration de l’activité dans le neuf… tel est le portrait dressé par CBRE France sur le marché de l’immobilier résidentiel en France en 2015.Une baisse modérée des prix dans l’ancien et une po

« Les prix reculent encore lentement dans l’ancien. Par rapport au point haut du marché, atteint au 3ème trimestre 2011, la baisse des prix s’élève à – 4,8 % en 3 ans. Lissée en prix moyen, cette baisse devrait être davantage marquée pour des biens présentant des défauts, les vendeurs s’étant progressivement adaptés à des candidats plus sélectifs, en accordant des remises de manière plus fréquente.

Toujours pour le marché de l’ancien, celui-ci a enregistré des volumes de ventes relativement corrects alors que de nombreux éléments pèsent négativement sur les projets immobiliers des ménages, entre pouvoir d’achat sous pression, législation plus contraignante pour les bailleurs et fiscalité accrue.

Côté neuf, les nouvelles mesures de soutien devraient permettre d’interrompre la baisse des ventes ainsi que des réservations auprès des promoteurs et des constructeurs. Heureusement, la levée d’un certain nombre de freins législatifs et règlementaires devrait permettre de redynamiser le secteur de la construction en 2015.

Ce dynamisme lié à la grande capacité d’adaptation des acteurs est déjà présent sur le marché de la vente d’immeuble en bloc malgré la montée des incertitudes d’ordre juridique. » explique David Tran, Chargé d’études CBRE France.

1

> L’étude complète est disponible auprès de Wellcom.